Virgil Vernier, une nouvelle manière de filmer


Photo Est Ensemble / Cyril Entzmann

Virgil Vernier est venu en septembre au Ciné 104 présenter son court métrage, « Sapphire crystal »,  Grand prix André S. Labarthe du festival Côté Court 2020.

« J’essaie de créer une nouvelle manière de filmer ». Cet autodidacte né à Paris commence par des études aux beaux-arts, qu’il abandonne pour le cinéma. Passionné, il réalise son premier court métrage à 21 ans, « Karine », plusieurs portraits croisés et poétiques de jeunes de banlieue. Son cinéma se situe en effet à la frontière entre fiction et documentaire : « Je ne demande pas à des acteurs de jouer, je propose à des gens réels de jouer leur propre rôle.» explique-t-il.

En 2010, il tourne ses premiers longs métrages, dont « Commissariat », le portrait de jeunes policiers affectés au commissariat d’Elbeuf. Toujours à la recherche de nouveaux territoires à explorer, Virgil  s’intéresse en 2019 aux ultra-riches. « L’hyper-richesse fascine beaucoup de gens dans la culture populaire, et ça m’a paru intéressant de travailler sur ce sujet. »

 « Sapphire crystal » commence dans une boîte de nuit genevoise où un petit groupe de jeunes issus de milieux très favorisés raconte une soirée où ils ont aspergé la foule avec une quarantaine de bouteilles de champagne de luxe. Ce portrait troublant, où les acteurs jouent leur propre rôle, interroge sur ce milieu inaccessible, son rapport à l’argent et la façon dont il vit et se perçoit lui-même. Mais si le réalisateur choque parfois, il montre toujours plus qu’il ne juge « J’aime que le spectateur se fasse sa propre opinion. Je pense donner suffisamment d’informations pour que chacun réagisse.» On suit ce petit groupe de jeunes privilégiés jusqu’à l’aube, qui semblent si éloignés des autres par leur situation économique tout en restant par certains côtés si semblables…

Virgil nous confie préparer un long métrage sur le même thème, et termine en remerciant le jury : « Ça me fait  vraiment plaisir car ce prix est remis par un jury prestigieux (le Prix André S.Labarthe est remis par un jury de professionnels du cinéma) donc s’ils me l’ont donné c’est qu’ils ont vraiment bien aimé le film. ».

Bande-annonce de « Sapphire crystal »

En savoir plus sur le festival Côté Court

 

 

 

Actualités récentes

Photo : Est Ensemble / Hervé Boutet
Publié le 20 Janvier 2021

Travail initié il y a un peu plus de deux ans, l'obtention de cet agrément est l’aboutissement d'une vraie reconnaissance par le Ministère de la culture

Appel à films Côté court 2021
Publié le 28 Décembre 2020

L'incontournable festival du court métrage prépare sa prochaine édition : vous avez jusqu'au 1er mars pour envoyer vos films.