Nasraddine Benabdelkader, travaille dans le microcrédit

Octobre 2016

Nasraddine Benabdelkader, 31 ans, délégué territorial de l’Association pour le droit à l’initiative économique (Adie), spécialisée dans le financement par microcrédit de nouvelles activités.
www.adie.org

Pour rencontrer Nasraddine Benabdelkader, le mieux est de se rendre à l’agence montreuilloise de l’Association pour le droit à l’initiative économique (Adie), spécialisée dans le financement par microcrédit de créations d'activité et synonyme de deuxième chance aux projets rejetés par les banques. Le trentenaire originaire des Yvelines en sait quelque chose : son master Finances des entreprises en poche, il devient pendant un an conseiller pour les pros dans une grande banque française… sans grande conviction : « Je rentrais les critères financiers dans une matrice et si le résultat ne ressortait pas en vert, la banque ne finançait pas le projet ».

En 2008, il tombe sur un prospectus de l’Adie, se rend aux portes ouvertes, est embauché. Après un tour dans les Vosges, il revient en région parisienne et devient délégué territorial en Seine-Saint-Denis en 2014. « Comme une banque, nous évaluons le projet, le profil de l’entrepreneur et les capacités de remboursement, explique Nasraddine Benabdelkader. La différence, c’est que nous envisageons la réussite de l’entreprise avant tout selon le porteur du projet, sa motivation, son réseau, ses savoir-faire et non sur ses seules garanties financières ». Une vision plus humaine qui peut séduire : l’association cherche des bénévoles pour accompagner les créateurs d’entreprise !

Retrouvez son portrait dans le magazine n°28

 

Recevez la lettre d’est ensemble, avec le meilleur de l’actualité du territoire et de ses 9 villes !

Seul le champ marqué d'un astérisque (*) est obligatoire. En cliquant sur “je m’abonne”, vous acceptez de recevoir 2 à 3 fois par mois nos derniers articles par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre politique de protection des données.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désinscription figurant dans chaque newsletter.