Jacky Évrard, fondateur du festival Côté court

 

Avril 2017

Jacky Évrard est le fondateur et directeur artistique du festival Côté court, dont la 26ème édition aura lieu du 7 au 17 juin au Ciné 104, à Pantin. Programmation à venir sur cotecourt.org

 

Du 7 au 17 juin, le festival de courts-métrages Côté court se tiendra au Ciné 104, à Pantin, comme depuis vingt-cinq ans. Un excellent prétexte pour rencontrer Jacky Évrard, directeur artistique de ce festival qu'il a fondé en 1992. «Le public qui va au cinéma est vieillissant mais le public du festival se renouvelle et se situe entre 20 et 30 ans», remarque le sexagénaire. En Jacky, il y a toujours cet ado tombé amoureux du 7ème art à une époque (presque) sans télé ni Internet, qui va «à 18 ans à Cannes sans accréditation».

Il assume sa cinéphilie… mais commence sa carrière dans le secteur psychosocial. Le destin le fait basculer définitivement du côté des salles obscures dans les années 1980 : programmateur à Créteil, puis à Brunoy, et finalement directeur du Ciné 104, depuis son ouverture en 1987– et jusqu’à son départ en retraite l’année dernière. Quand le festival des courts-métrages d’Épinay-sur-Seine s'arrête en 1992, il reprend le flambeau à Pantin. «Contrairement aux longs, les courts-métrages profitent d’une grande liberté par rapport aux financeurs et aux diffuseurs», souligne ce passionné. Sans compter les réalisateurs français qui, en général, commencent avec des courts : «Les cinéastes de demain passent par le festival, comme ce fut le cas pour François Ozon, Alain Guiraudie, Justine Triet…» Ou Alice Diop, César 2017 du meilleur court-métrage. Ces arguments séduisent : 10 000 places ont été vendues l’année dernière ! Nul doute que le cru 2017 fera au moins aussi bien.

Retrouvez son portrait dans le magazine n°30

Actualités récentes

Publié le 14 Juin 2019

Jeudi 20 juin à 19h30, découvrez lors d’une réunion publique dans la salle Pierre et Marie Curie à Bagnolet les conclusions de la concertation sur le projet de

Publié le 22 Mai 2019

Bonne nouvelle pour les prestataires d’Est Ensemble : grâce à la dématérialisation des factures et aux efforts des services, notre établissement public paye en moyenne ses