Pascal Canfin, WWF au Pré Saint-Gervais

Janvier 2018

Consacrée depuis sa création en 1973 à la sauvegarde de notre planète, la fondation WWF France s’est installée au Pré Saint-Gervais et inaugure ses locaux en ce début 2018. L’occasion de rencontrer son directeur général, Pascal Canfin.

❚ Vous avez assisté au One Planet Summit, en décembre dernier, deux ans après l’Accord de Paris. Votre sentiment ?

Il s’agit d’un sommet positif. Les chefs d’État doivent se réunir régulièrement sur le climat : eux seuls peuvent changer en profondeur les règles du jeu. Le One Planet Summit a permis de renforcer les engagements pris lors de l’Accord de Paris (COP 21), tel le développement de la finance verte. À WWF, nous souhaitons que les systèmes financiers puissent être compatibles avec l’Accord de Paris, sinon celui-ci restera lettre morte. Cet événement possède l’avantage d’agréger, plus que les COP, davantage « formelles », des acteurs divers – Villes, chefs d’entreprise, chefs d’État.

❚ Dans cette lutte contre le dérèglement climatique, quel rôle joue une collectivité locale ?

Un rôle crucial. Dans chaque cas de catastrophe naturelle ou d’événements liés au dérèglement climatique, les élus locaux se retrouvent « au front ». Dans le même temps, une partie des solutions pour lutter contre le dérèglement climatique relève de leurs compétences : transports en commun, vélos en libre-service, tri des déchets, agriculture urbaine, etc. Les collectivités sont donc à la pointe du combat pour construire une société plus sobre. En ce sens, Est Ensemble se révèle être un territoire où s’inventent de nouvelles pratiques écologiques.

❚ Pourquoi avez-vous décidé de quitter votre siège social de l’Ouest parisien pour vous installer au Pré Saint-Gervais ?

Nous étions locataires dans le Bois de Boulogne, et souhaitions acquérir notre siège social, grâce à notre fonds de dotation. De façon pragmatique, il nous est apparu, comme beaucoup de Franciliens, que les budgets de l’Ouest parisien ne correspondaient pas à nos moyens. Par ailleurs, la majorité de nos salariés réside dans l’Est… Et puis, nous étions ravis d’intégrer un territoire, comme le 93, où les enjeux environnementaux se révèlent énormes. Enfin, Est Ensemble s’affirme, encore une fois, comme un territoire où s’inventent des lieux de vie, de consommation, de déplacement, de partage et d’économie collaborative, qui sont ceux que nous préconisons. Il y a une très grande cohérence, pour nous, à s’installer ici.

❚ Vous avez préféré un bâtiment industriel (l’ancienne usine de mobylettes MBK), réhabilité en Haute Qualité Environnementale, plutôt qu’une construction neuve. Pourquoi ?

La première raison repose sur la volonté de sauvegarde du patrimoine. Ce territoire possède un riche patrimoine industriel à qui il s’agit de redonner une nouvelle vie. La deuxième raison est, bien sûr, environnementale. Il faut 20 ans pour amortir le coût carbone lié aux travaux de construction. En optant pour une structure à réhabiliter, proche des transports en commun, l’empreinte écologique du projet se réduit considérablement. Ensuite, ce bâtiment s’impose comme un « ambassadeur » de nos valeurs et des pratiques que nous souhaitons voir se développer. La moquette, recyclée et recyclable, se constitue ainsi de fils de pêche transformés ; de vieux jeans concassés assurent l’isolation ; le bois provient de forêts gérées durablement ; nous récupérons les eaux de pluie pour alimenter les toilettes ; les briques du patio proviennent de l’ancien bâtiment ; de nombreux meubles ont été construits par Emmaüs Défi, etc. Nous installerons aussi un potager urbain sur le toit… Soit la mise en pratique de ce que nous défendons !

❚ Comment travaillerez-vous avec le Pré Saint-Gervais et Est Ensemble ? Pensez-vous être inspirants sur le territoire ?

Nous avons déjà travaillé avec ces deux collectivités en amont du projet : sur l’information des riverains, les accès handicapés, nos équipements et l’insertion de WWF sur ce territoire. Nous cherchons par ailleurs à développer des contacts avec les acteurs économiques de la ville. Enfin, nous espérons, en tant que 2e employeur privé du Pré Saint-Gervais, avec une centaine de salariés, contribuer à inspirer de bonnes pratiques auprès des citoyens ! 

Retrouvez son portrait dans le magazine n°33

Actualités récentes

Le bus " Parlons ensemble" à l'hôtel de territoire
Publié le 04 Décembre 2018

Est Ensemble vient de lancer son bus rose « Parlons ensemble », qui sillonnera le territoire et fera halte dans les quartiers pour informer les habitants autour d’un café

La ferme Caillard à Bondy © Camille Millerand
Publié le 11 Octobre 2018

La Ferme Caillard, 48 rue Roger Salengro à Bondy, est une ancienne exploitation agricole pleine de charme qui devient un lieu culturel, associatif et solidaire à plein