Culture

Est Ensemble intervient dans le domaine de la culture, en proximité, avec une triple dimension : les cultures et les arts - le social – l’éducatif. La collectivité assure la gestion de 27 équipements culturels, regroupés en 3 réseaux : 12 bibliothèques-médiathèques, 6 cinémas, 8 conservatoires et un auditorium.

Dans ces établissements, Est Ensemble accueille les publics, développe des actions d’éducation artistique et culturelle et de médiation auprès de tous. L’ensemble de ces interventions vise à favoriser l’égalité d’accès à la création et aux savoirs, permettre le décloisonnement des publics et contribuer à la vitalité culturelle du territoire.

La mise en réseau des équipements permet de proposer à tous les habitants les mêmes conditions d’accès au service (tarifs, conditions d’inscription). Elle permet aussi la modernisation et l’adaptation du service proposé, par une réflexion sur les pratiques professionnelles, la construction d’outils communs notamment informatiques et la création d’actions culturelles communes. La saison culturelle, constituée de centaines de propositions, est marquée par des temps forts tels que le Mois de la petite enfance dans les bibliothèques, Repérages dans les cinémas ou la Nuit des conservatoires.

Les bibliothèques mènent des missions de formation, d’information, de culture et de loisirs. Leurs actions quotidiennes portent sur la promotion de l’égalité des chances, la lutte contre les déterminismes socio-culturels et l’égalité d’accès au savoir et à l’information. Ce sont des lieux de proximité et du vivre ensemble. Toutes leurs propositions sont gratuites, et accessibles avec une carte unique au niveau d’Est Ensemble.

Les cinémas publics sont une singularité forte du Territoire : Est Ensemble est le plus grand réseau de cinémas publics de France. Ils diffusent le cinéma contemporain et transmettent le patrimoine cinématographique (notamment par des cycles). Ils proposent une éducation à l’image, en priorité pour les enfants et adolescents, et des animations, débats, pour tous les publics. Par leur programmation, ils participent aussi à la défense et la promotion de la diversité du cinéma, et proposent une ouverture sur le monde.

Enfin les conservatoires ont des missions qui s’articulent autour de quatre axes :
- l’enseignement artistique spécialisé organisé en cursus et en parcours,
- l’éducation artistique et culturelle en milieu scolaire, ainsi que des dispositifs tels que l’orchestre à l’école, chorale à l’école, projets chorégraphiques, classes à horaires aménagées, initiation instrumentale et éveil à la danse,
- le développement et l’accompagnement des pratiques artistiques amateurs,
- la participation à des actions de sensibilisation, de diversification et de développement des publics, notamment par l’organisation de leur propre saison et la participation aux saisons culturelles des Villes.

A retenir 

• Premier réseau de cinémas publics de France et + 72 % de fréquentation des cinémas en 5 ans (636 000 spectateurs en 2019)
• 630 000 entrée dans les cinémas dont 100 000 jeunes accueillis dans le cadre de dispositifs d’éducation à l’image
• 50 000 usagers dans les bibliothèques et mise en réseau de l’ensemble des ressources, physiques comme numériques, accessibles à tous les habitants du territoire (carte unique, catalogue commun)
• De nouveaux équipements intercommunaux (auditorium de Bondy, conservatoire de Romainville, conservatoire de Noisy-le-Sec, cinéma le Méliès à Montreuil), d’autres en projet
• 6000 élèves inscrits dans les consevatoires. Conditions d’inscription, règlement intérieur et tarifs communs, avec adoption d’un principe de tarif au taux d’effort, plus juste

Actualités récentes

Publié le 23 Novembre 2020

Et si cette période de confinement était une chance de prendre le temps de découvrir ces pépites de culture territoriale qu'à force, nous pourrions ne presque plus voir

Publié le 20 Novembre 2020

Loin de confiner sa musique, l'Orchestre des Étudiants des conservatoires d'Est Ensemble vous propose d'assister virtuellement à son concert, le vendredi 4 novembre 2020 à