Ali Boufadden , gérant de la Popote Coop à Noisy-le-Sec

Juillet 2016

Ali Bouffaden, Romainvillois et gérant de la Popote Coop à Noisy-le-Sec, société coopérative d’intérêt collectif qui regroupe 55 coopérateurs et 270 adhérents.
> Pour en savoir plus : lapopotecoop.fr

Déjà six mois qu’Ali Boufadden est gérant de la Popote Coop à Noisy-le-Sec, une buvette-épicerie coopérative fondée par les habitants de la ville. Parisien d’origine, il débute sa carrière avec un restaurant de spécialités d’Afrique du Nord qu'il ouvre en 1988. Le succès est au rendez-vous, au point d'être classé dans les années 2000 parmi les 10 meilleurs de la capitale dans sa catégorie par un magazine de référence. 

C’est à ce moment qu’il décide de fuir les foules, la circulation du centre-ville, et de s’installer à Romainville avec sa femme et ses trois enfants. Il s’intéresse alors au cinéma Le Trianon et rêve de faire vivre son bar, réservé alors à des événements ponctuels. Il attendra quelques années et ouvrira en 2012, après avoir vendu son affaire parisienne, un restaurant au sein de l’équipement avec pour objectif de « permettre aux Romainvillois de sortir près de chez eux dans un lieu familial et abordable »

Il élabore la carte, les recettes, embauche et ne compte pas ses heures. Puis l'envie d'une nouvelle aventure le prend ; ce sont les coopérateurs de la Popote Coop de Noisy-le-Sec qui la lui proposent : devenir leur épicier. Autodidacte, « mon diplôme, c’est l’expérience », il relève de nouveaux défis : recréer une clientèle dans une autre ville, gérer une épicerie, découvrir les produits bio. Aujourd’hui à la tête d’une équipe de 4 personnes, il forme à la cuisine et à la pâtisserie deux jeunes, recrutés par le biais de la mission locale. Et leur transmet la passion du métier sans oublier le sens du contact et de la convivialité. 

Retrouvez son portrait dans le magazine n°28

Actualités récentes

Publié le 16 Avril 2019

Que fait l’Union européenne à Est Ensemble ? Soutien à la transition écologique, l’inclusion sociale et la reprise d’activité économique, lutte contre le décrochage

Le conseil de territoire d'Est Ensemble. Photo Gaël Kerbaol/Est Ensemble
Publié le 02 Avril 2019

Le conseil de territoire d'Est Ensemble a adopté lundi 1er avril son budget primitif pour 2019. Plus de 66 millions d'euros seront consacrés à l’investissement