Samanta Vergati , tout est bon dans le légume

Avril 2018

La Gervaisienne Samanta Vergati lutte contre le gaspillage alimentaire avec son association Altrimenti. > Facebook : Altrimenti

Si un jour vous avez la chance de parler fruits et légumes avec Samanta Vergati, vous y réfl échirez à deux fois avant de jeter vos épluchures. Peutêtre même adhérerez-vous à Altrimenti, l'association qu'elle a fondée en 2016, engagée contre le gaspillage alimentaire et pour l'utilisation à 100 % des fruits et légumes. Des recettes de pesto de fanes de carottes ou de chips de pelures de pommes, il fallait y penser et, justement, Samanta Vergati est quelqu'un qui pense, loin. « Le gaspillage, c'est la dévalorisation de la nourriture. Mon but est de recréer la valeur culturelle et historique de l'alimentation, à défaut de la valeur économique. » La jeune femme de 35 ans mise sur les « héritages culinaires » de chacun et rappelle l'universalisme de notre lien à la nourriture : « Chacun a quelque chose à dire sur le sujet. On touche à tout, à travers l'alimentation : l'éducation, l'intégration, l'environnement, etc. ».

Samanta Vergati est comme ça, capable de lever les questions de société cachées sous les peaux de banane (dont elle fait des cakes) sans glisser dessus. Cette maturité vient du parcours de cette native de la région de Naples, en Italie, militante écologiste et économiste du développement et de l'environnement. Son CV est déjà bien fourni quand elle vient travailler à Paris en 2010, où elle a mûri son projet. « J'avais envie de créer une structure en rapport avec mes compétences et ma passion : la cuisine. » Attirée par la diversité sociale et le dynamisme associatif de l'Est parisien, elle s’installe au Pré Saint-Gervais en 2014 et y crée l’association Altrimenti. Un tournant dans la vie de celle qui déclare, non sans malice, vouloir « alimenter le changement ».

Retrouvez son portrait dans le magazine n°34 d'Est Ensemble

Actualités récentes

Publié le 12 Septembre 2020

Membre des instances dirigeantes du Parti communiste français, élu de longue date de la Seine Saint-Denis et vice-président d'Est Ensemble, Jean-Charles Nègre s'était

Visuel actu covid
Publié le 03 Septembre 2020

Depuis le 28 août 2020, le masque est obligatoire dans tous les espaces publics de Paris, du département des Hauts-de-Seine, de Seine-Saint-Denis et du