Koumba Larroque, ambition(s) olympique(s)

Octobre 2018

Vice-championne d'Europe et licenciée au club de lutte de Bagnolet, Koumba Larroque est une très sérieuse candidate à l’or olympique pour les Jeux de Paris, en 2024.

Assise sur une table, Koumba Larroque apparaît calme, posée. Presque réservée. Mais en la voyant à l'entraînement mettre son coach au tapis à la vitesse de l'éclair, on comprend pourquoi la lutteuse d’à peine 20 ans est considérée comme un très sérieux espoir d’or olympique. Rapide, tactique, agressive, elle a été surclassée chez les seniors cette année et s’est imposée à ses aînées comme vice-championne d’Europe. La native d’Arpajon, dans l’Essonne, a 9 ans quand elle suit la trace de ses deux grands frères lutteurs. « J'aime les sports de combat, on doit s'adapter à l'adversaire, il n'y a pas que notre performance. La lutte est un sport complet. » Ses entraîneurs la repèrent très vite et Koumba Larroque emprunte le chemin du haut-niveau : internat à Font-Romeu dès 12 ans, intégration à 16 ans du pôle France à Clermont-Ferrand.

Cadettes, juniors, moins de 23 ans, elle finit à chaque fois championne d’Europe et/ou du monde de sa catégorie. À 18 ans, elle entre à l’Institut national du sport, de l'expertise et de la performance (Insep), le temple de l’excellence sportive tricolore. Licenciée au club Bagnolet lutte 93, la « maison » des champions Steeve Guénot et Mélonin Noumonvi, elle mène de front ses études de kiné et ses entraînements avec l’équipe de France... en vue d’une médaille à Paris en 2024 ? « Je me suis investie pour la candidature de Paris avec le comité car ce sera un bon moyen de mettre en avant notre département et nos athlètes ! Mais je pense d'abord aux Jeux de Tokyo, dans deux ans ; j'espère être championne olympique. » Ne vous trompez pas, Koumba Larroque est bel et bien en mesure de rafler le titre olympique à l’autre bout du monde en 2020 pour le défendre quatre ans après à domicile.

Retrouvez son portrait dans le magazine n°36 d'Est Ensemble

Actualités récentes

Publié le 02 Juin 2020

La construction d'un nouveau conservatoire à Pantin, doté d'une plus grande capacité d'accueil et plus économe en énergie, a commencé le 2 juin. Les travaux prévoient

Alpha Djalo, judoka gervaisien médaillé d'argent par équipe aux Championnats du monde 2019.
Publié le 17 Avril 2020

Déjà un mois de confinement, il est donc plus que jamais important de continuer à faire de l'exercice ! Pour vous aider, Benoît Montagna, maître-nageur à la piscine