Sanae Ishida , la constellation des poussières sonores

Janvier 2018

La compositrice Sanae Ishida a créé une oeuvre originale pour le concert « Ouvertures exceptionnelles » du Symphonique, en représentation les 20 et 21 janvier 
sanaeishida.com 

Née à Nagasaki en 1979, Sanae Ishida, fillette, joue du piano. Un jour, le choc. La rencontre de Brahms et Beethoven, à 10 ans, celle des « paysages européens – forêts, lacs – qu’éclairent leurs notes », décide de sa vocation : elle sera compositrice. « Je voulais partager mes couleurs intérieures », dit-elle. Après des études de composition à l’Université des beaux-arts et de musique de Tokyo, Sanae intègre en 2003 le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris. Loin de l’esprit français « rationnel », la jeune femme se déclare « irrationnelle ». 

Parmi les ingrédients de ses oeuvres ? Le silence. « Vertueux dans mon pays, il permet d’intégrer, dans une écoute active, les sons qui précèdent. » Sanae compose aussi sur le mouvement des corps – danse butô, théâtre nô. Son art ? Des « gestes percussifs poétiques », soit des sons secs et une composition autour des résonances. Elle invente ainsi, dit-elle, « des “constellations des poussières sonores", c’est-à-dire tous ces bruits “parasites", autour d’un geste, par ricochet, qui créent une forme, un objet ». 

Et puis, bien sûr, elle forge des timbres inédits : détournement d’instruments, utilisation d’objets usuels – saladiers, brosses à récurer, stylos, papiers, etc. – pour « mêler aux sons chics des instruments, ceux du quotidien ». Pour le Symphonique, l’orchestre professionnel d’Est Ensemble, et le centenaire de la Paix, elle a écrit une oeuvre de cinq minutes, Midi serein, déjà jouée au cinéma André Malraux à Bondy en décembre et qui le sera de nouveau le 20 janvier au conservatoire Nadia et Lili Boulanger, à Noisy-le-Sec, et le 21 janvier au conservatoire de Montreuil.

Retrouvez son portrait dans le magazine n°33

Actualités récentes

Publié le 29 Janvier 2019

Revivez en vidéo les temps forts de l'année 2018 et l’action d’Est Ensemble pour le développement de notre territoire.

Le camion " Parlons ensemble" à l'hôtel de territoire
Publié le 28 Janvier 2019

Est Ensemble a lancé son camion rose « Parlons ensemble », qui sillonne le territoire et fait halte dans les quartiers pour informer les habitants autour d’un café ou d’un