Bounty, ambitieuse rappeuse

Octobre 2017

Bounty, jeune rappeuse de Montreuil, est passée par le conservatoire de Noisy-le- Sec. Son titre Ma banlieue est disponible sur YouTube et son titre Bomaye sur toutes les plateformes de téléchargement légal.
facebook.com/Bounty93

« Laissez-moi que je m’exprime, je veux être scénariste et actrice de mon propre film. » Bounty est une jeune rappeuse montreuilloise en pleine ascension. Née à Bondy, la musicienne apprend le piano et le solfège au conservatoire de Noisy-le-Sec dès l’âge de 4 ans, puis la guitare et la batterie : « La pratique d'instruments a une grande influence sur ma musique ; en ce moment je travaille un sample d’un menuet de Jean-Sébastien Bach. »

À 8 ans, elle compose ses premiers morceaux. « J’ai toujours aimé écrire, j’étais fille unique, enfant je me sentais très seule, l’écriture a toujours été pour moi une thérapie. » Elle déménage en 2011 à Montreuil et fait ses débuts au café La Pêche. Elle y enregistre un premier morceau, perfectionne sa technique, y apprend la scène, « puis ils m’ont dit : "Il faut que tu fasses des scènes à Paris maintenant !" ».

Premier concert avec le jeune rappeur montreuillois Winston à Vincennes en septembre 2016, suivi d’un deuxième au Centre Auguste Dobel, à Paris. Elle réalise alors son premier clip Ma banlieue avec l’association montreuilloise Cinévie. Dans ce morceau, elle évoque ses rêves, la difficulté de les atteindre, surtout en tant que jeune femme du « 9-3 ».

Son nouveau clip Bomaye, aux accents très entraînants et nourri de ses racines antillaises, vient d’être mis en ligne sur YouTube… et la jeune femme de 19 ans a de la suite dans les idées : « Je voudrais sortir un 5 titres en 2018 et faire une tournée. » 

Retrouvez son portrait dans le magazine n°32

Actualités récentes

Publié le 18 Juin 2019

Lundi 24 juin à 20h30, rendez-vous au Méliès pour découvrir en avant-première les courts métrages de l’association la Toile blanche sur le patrimoine des quartiers

Publié le 11 Juin 2019

Mercredi 19 juin de 18h à 20h, les Nocturnes musicales reviennent à la piscine Jean Guimier à Romainville, pour un second concert dédié cette fois-ci au jazz, qui sera