Lucy Hapulat, Louve prometteuse


Photo © Antoine Dumont

Janvier 2019

Une médaille olympique pour Lucy Hapulat en 2024 ? Bien possible pour cette rugbywoman des Louves de Bobigny, devenue vice-championne de rugby à 7 aux Jeux olympiques de la jeunesse à Buenos Aires, en octobre, avec l’équipe de France...

Lorsqu’on rencontre Lucy, on est frappé par son calme et sa simplicité. Étonnant pour une jeune fi lle de 17 ans qui revient juste des JO de la jeunesse à Buenos Aires… avec une médaille d’argent décrochée avec l’équipe de France ! Il faut dire que le rugby, Lucy a ça dans le sang. C'est son père qui lui transmet la passion de l’ovalie, dès l'enfance de la sportive de SaintMaur-des-Fossés.

C’est tout naturellement qu’elle chausse les crampons dès ses 9 ans au club de sa ville, avec les garçons. « Au début, mes parents n’étaient pas trop d’accord, ils avaient peur que je me blesse, mais quand ils ont vu que j’aimais vraiment ça, ils m’ont acheté toutes les protections possibles et m’ont soutenue », se souvient-elle en riant. Ce qu’elle apprécie dans ce sport, ce sont « les belles valeurs qu’il porte, la solidarité, c’est un sport d’équipe ». Lucy joue trois-quarts centre, « ceux qui courent et doivent aussi être très polyvalents ». C’est à 15 ans qu’elle rejoint les Louves, autrement dit l'Athlétic Club de Bobigny 93, seule équipe féminine francilienne dans le top 16 (l’élite).

Pour l’instant chez les cadettes, elle intègre l’équipe de France espoir de rugby à 7 en avril 2018 et décroche en octobre dernier l’argent en Argentine, une incroyable aventure. « Au début on ne se rend pas trop compte, c’est en voyant l’émotion de nos familles à la descente de l’avion qu’on réalise vraiment. » Quand elle parle de son futur, Lucy veut tout d’abord jouer dans l’équipe adulte la saison prochaine et pense aussi aux JO en 2024. « J’y pense, j’en rêve ! On a vu à Buenos Aires que pour l’équipe d’Argentine, gagner devant son public c’était encore plus fort ! Une motivation supplémentaire… », ajoute-t-elle. On ne peut que l’encourager !

Retrouvez son portrait dans le magazine de janvier - février - mars 2019

Actualités récentes

Photo Est Ensemble / Corinne Rozotte
Publié le 23 Août 2019

L’école de natation d’Est Ensemble propose aux enfants qui ne savent pas nager d’apprendre la natation tout au long de l’année, dans 4 piscines à Bondy, Montreuil et Noisy

La piscine Jean Guimier à Romainville. Photo Est Ensemble / Gael Kerbaol
Publié le 21 Août 2019

Au mois d’août, Est Ensemble vous propose des idées pour profiter de l’été ! Pour se rafraîchir, l’idéal, c’est de piquer une tête dans l’eau. Et pourquoi ne pas faire la