Le projet de territoire

 

Fruit du travail commun initié en 2010 entre Est Ensemble, ses Villes membres et les acteurs du territoire, le projet de territoire est un pacte politique, qui affirme le socle des valeurs d'Est Ensemble et fixe des priorités, afin de construire des politiques publiques à la hauteur des enjeux de son territoire, à la fois un des plus pauvres et un des plus porteurs d'avenir de la métropole parisienne. Il a été adopté le 15 décembre 2015.

 

Cinq priorités 

Le projet de territoire d'Est Ensemble s'articule autour de cinq priorités.

1. Faire société dans la diversité

Est Ensemble a pour ambition d’être un territoire populaire qui organise la solidarité avec les plus modestes, et qui accueille également les nouveaux résidents et actifs qui font le choix de l’est parisien. Mais faire simplement coexister ces populations n’est pas suffisant, l'objectif d'Est Ensemble est que cette diversité fasse "société" : qu’elle permette l’épanouissement de chacun, le respect de tous, et qu’elle enrichisse l'ensemble des habitants dans leur diversité.

Est Ensemble, la culture de la diversité

 

Pour prendre place dans la Métropole, Est Ensemble souhaite créer un grand événement d’ampleur métropolitaine sur le canal de l'Ourcq, afin de valoriser le dynamisme culturel du territoire.

Faire de l'éducation le premier des biens communs du territoire

 

L’éducation est un levier central pour répondre au défi du vivre ensemble. La collectivité, qui est aussi un acteur éducatif, délivrant des diplômes et accueillant des classes dans ses établissements culturels, assurant l’enseignement de la natation, souhaite aujourd'hui s'engager davantage. Est Ensemble souhaite lancer une université populaire mutualisée, un lieu métropolitain d'expérimentation et d'innovation pédagogique et culturelle, en s'appuyant sur les diverses structures d'éducation populaire existant sur le territoire.

L'emploi pour tous

 

Afin de favoriser les démarches de création d’activité, le Territoire doit accompagner les énergies et les initiatives des habitants, en détectant les porteurs d’idées, en les suivant dans le montage de leur projet et en poursuivant l’accompagnement post-création des jeunes entreprises.

Des actions emblématiques pour demain :

• développer une offre en logements locatifs intermédiaires
• utiliser systématiquement des clauses d’insertion dans les marchés publics.

2. Être un territoire de fabriques, accueillant les entrepreneurs, les créateurs, la production et les services et multiplier les accès a l’emploi

Est Ensemble veut être un « incubateur de la métropole » : un territoire qui facilite les projets de tous ordres qui font l’effervescence métropolitaine. 

Accompagner les mutations du territoire et développer la mixité fonctionnelle

 

Afin de développer l’attractivité résidentielle et économique du territoire, il faut accompagner les mutations urbaines du territoire, en reliant ses « pépites », comme par exemple le site de MOZINOR à Montreuil. Pour éviter la fuite des activités productives hors du territoire, Est Ensemble souhaite fixer un ratio. L’objectif : un emploi nouveau pour un nouveau résident actif.

Faciliter les parcours en matière d'insertion, d'emploi et de formation

 

La formation des individus est un enjeu très important : les fragilités et les fractures sociales naissent d’abord de la difficulté ou de l’échec à construire et faire valoir une compétence.
Il faut unir les forces du territoire en matière d’insertion, d’emploi et de formation, afin de proposer aux actifs et aux entreprises une offre plus claire et plus efficace à l’échelle d'Est Ensemble.

Soutenir les parcours d'entrepreneurs

 

Il faut accompagner les créations d’entreprises sous toutes leurs formes : mettre en réseaux les dispositifs existants et développer des structures d’accueil adéquates, pour les entreprises internationales comme pour le tissu de PME/PMI. Mais également répondre aux besoins des nouvelles formes d'entrepreneuriat, au développement de l'économie sociale et solidaire.

Des actions emblématiques pour demain :

• développer une programmation de locaux d’activités en rez-de-chaussée d’opérations neuves ou de réhabilitations, en commençant par le canal de l'Ourcq
• continuer à attirer les organismes de formation sur notre territoire, et impulser une montée en qualification / spécialisation des formations proposées à partir des besoins de nos entreprises
• accompagner les parcours immobiliers des entrepreneurs, en s'appuyant sur un outil de portage pour maîtriser le foncier.

3. Tirer parti des héritages urbains, sociaux, culturels et naturels

Est Ensemble est un territoire remarquable par bien des aspects de sa géographie et de son histoire. Il faut le donner à voir à toute la métropole et au-delà. A travers son projet urbain, Est Ensemble veut développer la promotion et la valorisation de son territoire. Une urbanité plus épanouie et un environnement naturel mieux considéré sont également des conditions indispensables pour le valoriser.

Trois grands espaces de développement et de projets 

 

Le contrat de développement territorial puis le projet urbain ont défini trois grands espaces de développement et de projet d’Est Ensemble :

• la plaine et le canal de l’Ourcq : renforcer la dynamique de mutation du canal afin de permettre aux villes et aux habitants de redécouvrir l'Ourcq et de se tourner vers lui
• la corniche des forts et le plateau : mieux les révéler afin d’en faire un des grands sites emblématiques de la métropole
• les faubourgs : montrer le dynamisme des laboratoires créatifs et innovants qui s'y trouvent.

Le territoire est également structuré par des quartiers qui concentrent des situations de fragilités sociales, urbaines et économiques.  Il faut faire converger de manière transversale les différentes politiques d'Est Ensemble (habitat, environnement, insertion par l’économie, etc.) au bénéfice de ces quartiers.

Un rattrapage en équipements d'intérêt collectif

 

Porter, malgré les difficultés financières, une politique ambitieuse de rattrapage en créant de nouveaux équipements d’intérêt collectif à l’échelle du territoire, davantage en réseaux, et réaliser des rénovations d'équipements déjà existants de qualité.  

Mener une politique de "cicatrisation" par les espaces publics

 

Est Ensemble souhaite requalifier les espaces publics qui doivent (re)devenir végétalisés, partagés, laisser une plus grande place aux piétons, aux vélos et à la nature.

Des actions emblématiques pour demain :

• promouvoir le projet Plaine de l’Ourcq au rang d’opération d’intérêt métropolitain et organiser une maîtrise d’ouvrage partagée sous le pilotage stratégique de la Métropole
• aménager un parcours pour structurer le "parc des hauteurs", en mettant en réseau les différents parcs qui le composent
• mailler le territoire en renforçant les réseaux de mobilités douces : généralisation des doubles sens cyclables et ouverture dès que possible des couloirs de bus aux vélos.

4. Prendre place dans la métropole

Le canal de l’Ourcq, la corniche des forts, les murs à pêches et ses maraîchages, l’importance de la musique sur le territoire, le tissu de l’artisanat d’art et l'implantation d’Hermès ou de Chanel à Pantin, ou encore le site patrimonial de Mozinor à Montreuil, ont commencé à s’affirmer comme les marqueurs du territoire, ils sont des emblèmes d'Est Ensemble dans la métropole.

Promouvoir Est Ensemble comme "terre des possibles" 

 

Le territoire est un terreau fertile pour les initiatives citoyennes. Le domaine de l’habitat participatif incarne, depuis longtemps, l’implication créative de ses habitants, qui dessinent de nouveaux modes de faire pour l’action publique. Est Ensemble souhaite devenir un véritable laboratoire d’innovations citoyennes, en contribuant à la mise en système de ces initiatives qui font la richesse de ce territoire.

Faire de la jeunesse du territoire une base de son développement

 

Est Ensemble est un des territoires les plus jeunes de France : près de 40 % de la population a moins de 30 ans. Pour être plus vivant, plus convivial, plus innovant, plus dynamique, plus audacieux, plus surprenant, le territoire doit avancer « pour » mais aussi « avec » les jeunes.

Prendre place dans les grands évènements métropolitains

 

Les candidatures de la région capitale pour l’accueil de grands évènements internationaux (jeux olympiques de 2024, exposition universelle de 2025) sont des opportunités à saisir.

Grâce à son potentiel d’accueil en hôtellerie, en passant par les stades et équipements capables d’accueillir des entrainements et la maîtrise de plusieurs langues par une grande partie de ses habitants, le territoire doit trouver sa place dans ces évènements métropolitains.

Des actions emblématiques pour demain :

• mettre à disposition une plateforme d’achat, de stockage et de réemploi du matériel utilisé par les différentes initiatives citoyennes
• mettre en place une plateforme dédiée aux initiatives des jeunes.

5. Organiser les services d’intérêt collectif pour un territoire populaire, écologique et solidaire, et mettre l’innovation au service de la réduction des inégalités.

Une nouvelle génération de services doit venir renforcer, compléter ou bonifier ceux qui sont déjà rendus. Demain, la qualité de vie sera indissociable de la qualité des territoires et de nouveaux services éco-systémiques seront attendus.

Retravailler les principes de répartition et d'exercice coordonné des compétences

 

Afin de mieux combiner proximité de gestion, innovation, réduction des inégalités et efficacité de l’action publique, il faut rediscuter du rôle de chacun des contributeurs à la chaîne des services publics. C’est pourquoi Est Ensemble engagera un schéma de coopération, de mutualisation, de territorialisation des services.

Des ambitions de services de "qualité de ville"

 

Changer l’image du territoire en le dotant de nouvelles qualités dans l’espace public : valorisation des déchets, ressources et énergies, usages et gestion de l’eau, des espaces verts, biens éco-systémiques, mobilité durable.

Des actions emblématiques pour demain :

• donner la priorité à la lutte contre la précarité énergétique :  accompagner les ménages en amorçant, via le réseau des travailleurs sociaux du territoire, un diagnostic de l’état technique du logement au regard de l’enjeu énergétique et de la situation sociale du ménage
• optimiser la valorisation des déchets : développer le compostage et la lutte contre le gaspillage alimentaire, expérimenter le développement de locaux de collecte d’encombrants ménagers valorisables
• végétaliser les cœurs d’îlots situés entre des bâtiments et dominés par la végétation, pour en faire des jardins, des espaces verts collectifs privés, ouverts aux loisirs, ou des friches plus ou moins entretenues.

Actualités récentes

Publié le 13 Octobre 2017

Mardi 10 octobre 2017, l’immeuble de 8 étages Luminem a été inauguré à Bobigny. Il accueille 900 collaborateurs de la Caisse Centrale de la Mutualité Sociale Agricole. Il

Publié le 11 Octobre 2017

Dimanche 8 octobre 2017, la nouvelle place Salvador Allende était inaugurée dans le centre-ville de Bagnolet et accueille désormais le marché. Cet aménagement fait partie