Economie circulaire dans le bâtiment

Vers un territoire moins dépendant des ressources extérieures

En cohérence avec les objectifs affirmés dans son Plan Économie Circulaire et dans son Référentiel pour un Aménagement Durable, Est Ensemble porte une ambition forte dans les domaines du réemploi et du recyclage des matériaux issus des projets d’aménagement et de renouvellement urbain du territoire. Objectif : un territoire exemplaire et responsable vis-à-vis des déchets issus des nombreux chantiers qui prennent place dans le territoire et faire des opérations de renouvellement urbain un gisement et une opportunité pour développer des circuits d’approvisionnement en matériaux locaux.

Premier pas : une étude de métabolisme urbain

En 2019, Est Ensemble a mené une vaste étude d’identification des gisements des matériaux du bâtiment sur son territoire, qui a permis de conclure à un rapport de 1 à 3 entre la production de déchets issus des démolitions à venir dans les projets et les besoins en matériaux pour les nouvelles constructions sur le territoire. Ce bilan représente un potentiel intéressant de mise en œuvre d’une stratégie volontariste d’économie circulaire dans le BTP en vue, d’une part, de réduire les pressions sur les ressources naturelles et les émissions de gaz à effet de serre liées à l’extraction des matériaux et d’autre part, de favoriser l’emploi local non délocalisable par la structuration d’une filière économique dédiée au réemploi des matériaux. C’est dans ce contexte qu’un plan d’actions opérationnel a été réfléchi, dans le but de développer des circuits d’approvisionnement locaux de matériaux de construction, grâce à la mise en place de synergies entre les chantiers de démolition et de construction.

Cette ambition territoriale est par ailleurs cohérente avec le cadre législatif national renforcé depuis 2020 par l’entrée en vigueur de la Loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (AGEC) qui introduit différentes mesures pour développer le réemploi et le recyclage des matériaux de construction (généralisation du diagnostic produits-matériaux-déchets, mise en place d’une filière REP pour les matériaux de construction, maillage régional de points de reprise de matériaux…).

Des opérations expérimentales…

Avec le soutien financier du Programme d’Investissement d’Avenir ANRU+, de l’ADEME Île-de-France, et du Conseil régional Île-de-France, et en partenariat avec le bailleur social Seine-Saint-Denis Habitat, une première opération expérimentale est menée sur le PRU Gagarine, à Romainville. Dans ce quartier, tout est fait pour que les matériaux issus de la déconstruction d’un bâtiment puissent avoir une seconde vie. En plus du projet de réutilisation des murs de béton pour produire des pavés qui serviront à aménager une partie des futurs espaces publics du quartier, des matériaux sont utilisés pour expérimenter des mobiliers urbains réemployés et cédés ou vendus à différents partenaires. 

Dépose des marches granito à Gagarine - crédits : Est Ensemble / Hervé Boutet
Plusieurs autres expérimentations sont en cours (PRU Quatre chemins à Pantin avec l’aménageur SOREQA, PRU Le Londeau à Noisy-le-Sec avec le bailleur social LOGIREP) et de nouveaux projets sont développés pour encourager les pratiques d’économie circulaire dans l’aménagement. Un « village du réemploi » qui sera mis en place dès 2022 en lien avec les habitants et associations locales permettra d’accueillir des animations autour de l’économie circulaire et de stocker les pavés produits en l’attente de pose dans l’espace public. Au-delà des actions menées auprès des bailleurs sociaux, d’autres projets sont développés pour développer les pratiques d’économie circulaire dans l’aménagement.

Est Ensemble a également signé en 2019 une convention de partenariat avec la Société du Grand Paris (SGP) sur le développement de filières d’éco-matériaux à partir des terres excavées. Cette collaboration a abouti à intégrer la SGP dans le projet de recherche sur les technosols (sols reconstitués artificiellement à partir de déchets urbains) mené en partenariat avec l’Institut de recherche et de développement (IRD).

Un travail de sensibilisation et d’accompagnement est également mené auprès des aménageurs intervenant sur le territoire, à la fois producteur et consommateur de ressources matériaux sur les Zones d’Aménagement Concerté (ZAC) du territoire, dans le but de généraliser les démarches de réemploi et recyclage au sein des opérations en cours et à venir.

…au développement d’infrastructures dédiées

Ces différentes expérimentations ont permis de tirer de premiers enseignements quant aux bénéfices liés à l’économie circulaire dans le BTP, mais ont également souligné le besoin de développer des infrastructures dédiées, notamment à des usages de stockage et de transformation des matériaux, mais également de formation et de montée en compétences, pour un changement d’échelle.

Afin d’installer sur le territoire des plateformes de stockage et de transformation des matériaux, Est Ensemble a lancé en 2021 une étude de faisabilité pour identifier des espaces fonciers disponibles pour ces usages. Ces plateformes ont vocation à être des lieux intercalaires permettant le stockage et la transformation de matériaux issus des chantiers de démolition et pouvant être réutilisés sur des chantiers de construction.

Ainsi, Est Ensemble accueille de février à juin 2022 la première formation certifiante autour de l’économie circulaire BTP, intitulée « Technicien.ne Valoriste en Ressources du Bâtiment » (TVRB), proposée par la Fédération Eco-construire. Plus d’informations sur la formation TVRB et les débouchés.

C’est également ce constat qui a fait naître le projet de Tiers-lieu emploi/formation/ économie circulaire à Bobigny. L’enjeu est double : permettre une meilleure couverture territoriale du service public de l’emploi – le Tiers-Lieu pourra accueillir les services à la population proposés aujourd’hui dans les Maisons de l’Emploi - et être un lieu ouvert à la population et aux associations locales, avec une identité forte autour de l’économie circulaire dans le bâtiment. Ainsi, ce projet innovant va permettre de bénéficier directement au territoire et à ses acteurs, en faisant converger plusieurs enjeux économiques et sociaux dont la création d’activités, la formation et l’expérimentation. Depuis 2021, un travail partenarial est en cours avec le collectif d’architectes Hop Hop Hop et l’association Les Compagnons Bâtisseurs pour co-construire la programmation du lieu.  

Enfin, dans le but de favoriser ces nouvelles pratiques, Est Ensemble a créé une charte pour le développement de l’économie circulaire, favorisant le réemploi et la valorisation des matériaux sur les chantiers, à destination des aménageurs, promoteurs et acteurs de l’immobilier.

Actualités récentes

Publié le 16 février 2022

La cinquième et dernière session de la convention citoyenne locale pour le climat d’Est Ensemble a eu lieu les 29 et 30 janvier dernier. Les participantes et participants

Publié le 12 Janvier 2022

Les 11 et 12 décembre, les participants de la Convention citoyenne locale pour le climat d’Est Ensemble se sont retrouvés pour leur quatrième session de travail à