Actualité

Publié le 16 Octobre 2015

Adoption du Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement d’Est Ensemble

Après une phase de concertation en début d’année, Est Ensemble vient d’adopter en conseil communautaire ce plan de prévention. Son objectif ? Réduire le bruit dans les zones les plus critiques, prévenir les nuisances sonores dans les aménagements futurs et préserver les « zones calmes » du territoire.

Nous sommes de plus en plus exposés au bruit

Dans notre environnement moderne, nous sommes régulièrement exposés à toutes sortes de bruits qui peuvent constituer une agression pour notre audition. Parmi les atteintes à la qualité de vie, le bruit constitue d’ailleurs la première nuisance citée. Est Ensemble, située en plein cœur d’une zone urbaine dense, est concernée par ces nuisances qui proviennent principalement des infrastructures routières, autoroutières et des voies ferrées.

Un plan pour lutter contre le bruit sur le territoire

Afin de prévenir ces nuisances et d’améliorer notre cadre de vie, en partenariat avec les Villes membres et le Département, un diagnostic du bruit a été réalisé sur notre territoire. A partir de cette étude, un projet de plan de lutte contre le bruit sur l’agglomération a été réalisé par Est Ensemble, puis une consultation publique a été menée auprès de la population, du 19 janvier au 19 mars 2015.

Le Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement (PPBE) a ensuite été défini en intégrant ces remarques. Il a été adopté lors du Conseil Communautaire du 13 octobre 2015, et portera sur 5 ans.

Télécharger le Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement.

Les 3 objectifs du plan :

- Réduire les bruits dans les zones les plus critiques.
- Prévenir et anticiper les nuisances sonores lors des projets d’aménagements futurs.
- Préserver les « zones calmes », c’est-à-dire les espaces extérieurs faiblement exposés au bruit.

Les 11 actions prévues par le plan :

- Inciter les gestionnaires d’infrastructures à poursuivre voire à mettre en place les mesures de lutte contre le bruit le long des grands axes bruyants qui ne relèvent pas des villes (autoroute, voies ferrées, anciennes nationales, départementales).
- Réduire le bruit le long des axes bruyants gérés par les villes, en agissant localement.
- Prévenir l’apparition de nouvelles nuisances le long des zones bruyantes, en maintenant une vigilance accrue sur les projets d’aménagement et d’infrastructures.
- Demander aux gestionnaires l’inscription de certains de leurs espaces en zones calmes ou apaisées.
- Mener une réflexion sur l’intégration des zones calmes/apaisées au sein des PLU.
- Décrire plus finement les zones clames et apaisées.
- Actions sur le patrimoine bâti.
- Actions de suivi et d’amélioration de la connaissance.
- Assurer un suivi des plaintes.
- Améliorer la connaissance via des mesures de bruit.
- Sensibiliser et communiquer auprès du grand public.

 

Recevez la lettre d’est ensemble, avec le meilleur de l’actualité du territoire et de ses 9 villes !

Seul le champ marqué d'un astérisque (*) est obligatoire. En cliquant sur “je m’abonne”, vous acceptez de recevoir 2 à 3 fois par mois nos derniers articles par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre politique de protection des données.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désinscription figurant dans chaque newsletter.