Budget 2018

Le cycle budgétaire

Le cycle budgétaire s’organise en quatre étapes majeures :

  • le débat sur les orientations budgétaires, tenu en conseil de territoire le 20 février 2018 : il permet aux élus d’échanger sur le contexte financier et les perspectives pour la collectivité,
  • le vote du budget primitif, effectué le 27 mars 2018 : il ouvre les crédits et permet la dépense,
  • les décisions modificatives : elles interviennent en cours d’année et modifient les autorisations budgétaires, permettant l’ajustement des budgets aux réalisations effectives de l’exercice.
  • le vote du compte administratif, réalisé le 27 mars 2018 pour l’exercice 2017 : il constate les comptes définitifs de l’Établissement Public Territorial pour l’exercice considéré. Il permet de dégager un résultat qui peut participer à l’équilibre du budget de l’exercice suivant.

 

Le budget 2018

Est ensemble dispose de trois budgets distincts : le budget principal, le budget assainissement et le budget des projets d’aménagement.

Les dépenses réelles prévisionnelles des trois budgets consolidés s’élèvent à 339,8 millions d’euros dont 73,8 millions d’investissement et 266,02 millions d’euros de fonctionnement.
Celles-ci se répartissent comme suit entre les compétences d'Est Ensemble :

Pour plus d’information consultez le rapport sur le budget primitif 2018

Les dépenses réelles financières premier poste de dépense, sont notamment constituées de la dotation d’équilibre versée à la Métropole du Grand Paris (127,64 millions d’euros, soit 92,4% des dépenses réelles financières).
Ce sont des dépenses obligatoires.

Les dépenses de personnel connaissent en 2018 une augmentation en particulier du fait des transferts d’équipements qui se poursuivent d’une part (transfert à Est Ensemble du personnel des médiathèques de Noisy-le-Sec et du personnel du cinéma Le Méliès) et la poursuite des recrutements sur les postes vacants au sein de l’administration d’autre part.

La hausse limitée des dépenses de fonctionnement budgétées en 2018 (environ 0,5% par rapport au budget primitif 2017) permet toutefois de prendre en charge les évolutions suivantes :

  • la hausse anticipée de la contribution au Fonds de péréquation des Ressources communales et intercommunales, entre le Budget Primitif 2017 et le Budget Primitif 2018,
  • un volume important de mesures nouvelles visant à poursuivre le déploiement des compétences d’Est Ensemble sur l’ensemble du territoire :
    • développement du programme d’action du Contrat d’Objectifs Déchets et Économie Circulaire (CODEC) qui remplace le Programme Local de Prévention des Déchets,
    • harmonisation des bacs de collecte sélective,
    • mise en œuvre des actions nouvelles en matière de renouvellement urbain et d’habitat (notamment dans le cadre des dispositifs ANRU ou de lutte contre l’habitat indigne),
    • développement sur l’année 2018 du projet centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale mobilisant tous les équipements culturels du territoire et des partenaires.

 

Est Ensemble s’engage aussi pour l’investissement sur le territoire. Parmi les principales dépenses d’équipement, on notera :

  • la participation au financement des projets d’aménagements et des Zones d'Aménagement Concerté : 18,2 M€,
  • l’assainissement et les eaux pluviales : 16 M€,
  • des travaux ou équipement dans le cadre de la politique de prévention et de valorisation des déchets : 4,9 M€,
  • l’amélioration de l’habitat (dont la lutte contre l’habitat insalubre) : 4,3 M€,
  • des travaux pour les conservatoires : 4 M€,
  • des travaux dans les piscines (y compris Gros Entretien et Renouvellement) : 3,4 M€,
  • des travaux dans les bibliothèques et médiathèques : 2,9 M€,
  • le renouvellement urbain : 1,7 M€,
  • des travaux dans les cinémas : 1,3 M€,
  • les plans locaux d’urbanismes communaux et intercommunaux : 0,9 M€,
  • les travaux et équipement pour les espaces verts et l’environnement : 1,1 M€,
  • les travaux et équipement pour les interventions économiques : 0,7 M€.